site web El jadida
el jadida - mazagan - le portail eljadida.com
 

Accueil

Espace membres

Agenda des Evénements

Photos El Jadida

Plans interactifs

Annuaire d'El Jadida

Petites annonces

Annonces PRO

Associations

 

Actualité en photo

Galeries des membres

Météo El Jadida

Pharmacies de garde

Horaire des prières

Horaire des trains

Horaire des autocars CTM

Distances intervilles

Sondages

Devenir rédacteur

Ajouter votre association

Inscription à l'annuaire

Qui sommes nous

Recommandez-nous

Nous contacter

Publicité

Goodies

Mentions légales

A votre avis, quel symbole représente le mieux la ville El Jadida?

 

 

Résultats de ce sondage »

Tous les sondages »

Ajoutez votre email :


 

Actualités El Jadida // La chronique

» Imprimer l'article

Ajouté le 31 Mars 2010
Par le membre Amerhoun Houssam

 

Immeuble O.R.M.VAD : Un casseur démolit plusieurs voitures et signe son forfait avec des litres de sang

 

Auteur : Amerhoun Houssam

Eljadida.com

 

 

 

Dans la nuit du mardi 30 mars, un individu a pénétré dans l'aire de parking de l'immeuble ORMVAD et s'en est pris aux voitures des résidants.

Le forcené a cassé les vitres de plusieurs voitures en tentant de dérober au passage les autoradios et autres objets intéressants. Ce qui est frappant et impressionnant dans ce fait-divers, ce sont les flaques et gouttes de sang laissés par l'individu dans le voitures, les escaliers et la cour de l'immeuble.

En effet, le forcené, en cassant, apparemment à mains nues, les vitres des voitures, se serait gravement blessé et aurait perdu une quantité impressionnante de sang. Le carnage est toujours visible aujourd'hui, essentiellement dans les voitures des pensionnaires qui demeurent entachées de liquide sanguin.

L'acharnement dont a fait preuve l'individu est déroutant. Tout laisse à penser qu'il a continué de briser les vitres des voitures tout en se vidant de son sang. Selon les habitants, ce forfait ne peut être l'œuvre que d'une personne s'adonnant à des produits narcotiques, notamment des drogues dures, comme la tristement célèbre « karkoubi ». Ce produit ayant la faculté notamment de faire perdre la sensation de douleur aux personnes qui l'utilisent. Normalement, le mobile du méfait ici serait le vol, notamment des autoradios. Mais les habitants ont retrouvé leurs appareils sous une voiture le lendemain, ce qui ajoute à l'incongruité de l'histoire.

Selon l'une des victimes, qui a remarqué en plus que le criminel avait volé et consommé quelques biscuits chocolatés qu'il gardait dans sa boîte à gants, l'individu en possession des autoradios aurait voulu fuir avant qu'il ne soit pris d'un malaise dû à la perte excessive de sang.

Ce dernier, dans un geste de désespoir se serait introduit dans l'immeuble et aurait gravi tous les étages, à la recherche peut-être d'une personne qui puisse le secourir. Les traces de sang, s'acheminant jusqu'au dernier étage de l'immeuble, apportent du crédit à cette hypothèse.

Une plainte des habitants auprès des forces de police a été enregistrée vers 5 heures du matin environ. Les forces de l'ordre ont renforcé les patrouilles en espérant mettre la main aussi rapidement que possible sur le dangereux individu.

 

 

Article lu 7378 fois

 

 

[ Revenir à la rubrique La chronique ] - [ Articles archivés ]

 

Commentaires sur cet article

 

1. abdelmounaim (03/4/2010 . Id:8986)

Il y'a pire Mr Houssam !!!
Vouloir à tout prix incriminer durement tout les gestes de désespoir est aussi criminel : "selon l’une des victimes, qui a remarqué en plus que le criminel avait volé et consommé quelques biscuits chocolatés qu’il gardait dans sa boîte à gants...", et puis ...tu n'as jamais pété les plombs toi ?
Aimes tu les bars chocolatées?
Un toxicomane aime la saveur sucrée !!!
La société Manichéisme et consumériste n'est t'elle pas responsable de tout cela
Bien souvent il faut tout détruire pour reconstruire!
En terme de psychanalyse, l'acte de détruire peut aider à se reconstruire !
Pour faire une poterie ne faut il pas détruire la motte de terre ...etc ?
Entre nous Houssam, j'ai vu pire, mais hormis l'ampleur des réparations ( civiles et pénales)des pertes occasionnées aux victimes, l'acte reste en lui même assez banal et demande une plus grande attention aux doléances d'autrui!!!

2. Amerhoun Houssam (05/4/2010 . Id:8998)

M. Abdelmounaim (Je ne sais pas si c’est votre nom mais c’est sans importance)

Permettez-moi d'abord de vous remercier pour avoir pris le temps de réagir à mon article.
Votre commentaire est tout à fait fascinant. Vous avez, en quelques phrases, soulevé un problème d'ordre philosophique, psychologique et social.
Si j’ai bien compris, votre thèse serait que la société et les citoyens devraient tolérer de temps à autre des phénomènes de vandalisme et d’agressions, pour permettre à des individus de « décompresser » et d’exprimer comme il se doit le sentiment d’injustice sociale qu’ils ressentent.
En suivant ce raisonnement, un citoyen aurait le droit de saccager la maison d’autrui à chaque fois qu’il a l’impression que son voisin a mieux été favorisé par le destin que lui. De même, à chaque fois qu’un individu ressent une forte pulsion sexuelle du fait d’une abstinence, il aurait le droit d’abuser ou de violer n’importe laquelle de nos concitoyennes.
En effet, je pense que ce serait une solution assez plaisante qui anéantirait les pressions qu’exerce le « surmoi » sur l’individu. Toutefois, je pense qu’une infinitésimale portion de la société pourrait tirer bénéfice de cette situation. Celle notamment qui posséderait les armes ou la force nécessaire pour asservir les autres citoyens.
Etes –vous sûr, dans le cas où la société reviendrait à l’ère de l’anarchie, que vous ferez partie de cette élite qui aura tiré bénéfice de la loi du plus fort ? En tout cas je l’espère pour vous et pour votre famille.
Ceci dit, je voulais m’excuser si j’ai fait preuve de subjectivité dans mon article. Dans votre commentaire on a l’impression que vous me prenez à parti et que vous m’érigez en tant que défenseur de la société actuelle minée par l’ultralibéralisme et qui opprime les plus pauvres. Je vous assure que je n’ai fait que relater les faits comme je les ai recueillis auprès des témoins. Normalement, quand je veux user d’une certaine subjectivité, j’opte pour le genre de la chronique où je peux m’exprimer en toute liberté. Cette fois, j’avais vraiment la certitude que j’étais demeuré objectif. La plupart des lecteurs, quand je leur ai posé la question, m’ont répondu que l’article, a priori, était dénué de subjectivité. Mais n’étant qu’un amateur, je présume que vous vous y connaissez plus en journalisme que moi. Je ne peux donc que vous donner raison et m’incliner devant votre grande expérience.

3. Amerhoun Amine (15/10/2010 . Id:9458)

Hahaha. Pour ce qui est du genre journalistique je pense que tu t'en écartes un peu. Mais il faut savoir qu'un fait divers peut être tout aussi "parlant" (et non subjectif) qu'une chronique. Donc, tu restes dans les limites journalistiques. Ce qui m'impressionne par contre c'est le silence de ton interlocuteur philosophe qui prône des idéaux chrétiens où il vaut mieux pardonner à quelqu'un ses méfaits et mettre ses bêtises sur le dos de la société, de la misère, des psychotropes (qu'il a avalé de plein gré) et, peut-être même, sur notre dos à nous qui nous permettant de parler de biscuits alors que le gentil monsieur a perdu du sang. J'aimerai rappeler à Abdelmounaïm que notre homme n'a pas fais des dégâts humains sans doute parce qu'il n'en a pas eu le loisir. Peut-être aurait-il agi autrement si une bonne femme avait décidé de descendre la poubelle à ce moment, ou si quelqu'un voulût l'arrêter. Et, Monsieur Abdelmounaïm, je vous prie de me donner votre adresse, comme ça tous les pauvres voleurs qui se blessent ne se blesseront plus pour rien et sauront que vous n'êtes pas du genre à vous laisser aller aux représailles. Allez au tribunal aussi, et scandez des slogans de libertés et d'humanité envers voleurs, tueurs, violeurs et autres victimes de cette société dont vous parlez. Cela vous irez bien, sois en certain. Je suis même sûr que vous récolterez des expressions de gratitude de la part des malheureux criminels et de leur famille ce qui, je pense, vous fera le plus grand bien. Et, houssam, ce n'est nullement le surmoi dont il est question, mais l'autre élément incitatif au retour aux instincts. Je pense que c'est une erreur de frappe, te connaissant.

 

 

Hébergeur web Cloud au maroc

 

 

Hébergement web Maroc - Portail du Maroc - Bladi.net - InfosDuMaroc - Portail Etudiants - Maroc

MRE - Office Tourisme El jadida - Immobilier El Jadida - Hotel Marrakech- Riad Marrakech - Voyage au maroc - Riad Marrakech

BabKhouribga - Agadir - Tourisme Maroc - Séjour Maroc - Immobilier El Jadida - Bonjour Agadir

Autres partenaires - Casablanca - El Jadida

 

Top Maroc